> RESIDENCE

> 12 AU 17 AVRIL

> SORTIE DE RESIDENCE

> VENDREDI 15 AVRIL À 20H30

> SAMEDI 16 AVRIL À 20H30

Iphige_nie1.jpg

PRÉSENTATION DE LA PIÈCE

La Cie des Criarts vous présente The story of Iphigenie autour de Racine et Euripide

Mise en scène Julie Louart


Distribution: Lola Roy, Camille Danan, Gunther Van Severen, Nicolas Avinée, Juliette Savary, Clara Cirera, Sébastien Ventura, Sacha Guitton, Claire Bluteau, David Hess, Edouard Calippe, Cleuson De Rosario, Ebano Tuicha,Paulo Soares, Sébastien Blondel, Maxime Decocq...

Chorégraphie et Chant Claire Bluteau et Julie Louart

Régie Lumière Cécile Blotto

Régie Son Emmanuel Debout

Conception Vidéo Théo Érable et Étienne Dang

Construction décor Tanguy de St Seine

Conception costumes Nicolas Candas

Conception coiffure Samira Izzem

Conception sonore David Hess

Production Ageac Production

Chargée de diffusion et de communication Cécile Charbit

Iphige_nie5.png

Iphigénie, Eriphile, Achille : héros malgré eux d'un monde où l'honneur et la patrie priment sur l'humain.

Trois destins croisés perdus dans un univers de fêtes, d'absurde et de faux semblant.

Une “tragédie” de la violence et du sacré.

Et si Racine et Euripide se retrouvaient dans un péplum du XXI ème siècle ?

Iphige_nie4.png

La compagnie cherche à offrir une autre vision du théâtre, s'affranchir des règles du théâtre classique. Notre ligne directrice est la prise de risque, découvrir ou redécouvrir la vision de l'auteur à travers différents moyens d'expressions et médias (vidéo, cirque, danse, arts plastiques, musique...) : rendre l'âme visible.

Nous cherchons à témoigner de notre génération: de nos rêves, de nos envies, de nos emmerdes.

Iphige_nie3.png

The story of Iphigénie représente un monde hors du temps, notre premier objectif est de mettre en parallèle le système de castes présent dans la pièce avec le système sociétal actuel et ce gout universel que les gens ont pour le “spectaculaire”.

Nous sommes en perpétuel besoin de “sensationnel” au point d'en oublier parfois nos valeurs.

À travers cette pièce, nous mettons en avant le rapport à l' apparence, ce besoin de montrer notre réussite sociale dans notre société, qui prône le voyeurisme et où il est dur d'échapper au jugement d'autrui.

Nous souhaitons dénoncer une certaine facette de notre système actuel : nous sommes tous les pions de quelqu'un. Société hiérarchique de «voyeurs» où l'on ne peut échapper au jugement d'autrui.

Iphige_nie2.png

Nous nous posons la question du “destin” : sommes nous destinés à être et devenir telle ou telle personne, selon notre classe sociale? Sommes nous piégés par notre condition? Jusqu'où l'emprise des croyances sur l'Homme peut-elle le mener ?

Nous avons pour ce fait décidé de mettre l'accent sur les personnages d'Iphigénie, Eriphile et Achille et de suivre le sort qui leur est réservé. Comme les héros d'un péplum, film fantasy ou jeu vidéo, leur destin est manipulé par autrui.