> RÉSIDENCE DU 25 JANVIER AU 14 FÉVRIER 2016

> LECTURE PUBLIQUE VENDREDI 29 JANVIER à 14H

> SORTIE DE RÉSIDENCE VENDREDI 12 FÉVRIER à 20H

 

L'équipe artistique

Metteure en scène/auteure : Sabrina Giampetrone

Assistant à la mise en scène : Yann Capron

Acteurs : Jean-Marc Fillet, Julie Cardile, Nicolas Rochette

Créateurs sonores : Fabien Fabre, Matthieu Pernaud

Scénographe :  en cours

Créateur lumière : en cours

Costumière : en cours

ile-pas-si-act2MOD.jpg

Spectacle tout public à partir de 8 ans

 

 

Trois personnages sont sur un bateau, un capitaine, son apprenti marin, et une petite fille.

Une quatrième comparse apparaît en filigrane, désincarnée, mais omniprésente, la mer.

Ensemble ils partiront pour une épopée.

Ce qui importe pour le Capitaine, c'est de rester toujours unis.

Pour Petit Mousse, de répondre à la quête de la mer.

Pour Mousse Tâche, savoir qui elle est.

La recherche de l'Île rêvée cristallisera leur idéal.

Elle s'avèrera le lieu d'un exil sans cesse réitéré.

Tous_les_3_pt.jpg
 

Les relations entre les personnages oscillent entre se connaître et puis ne plus se reconnaître, entre ne pas se connaître et avoir l'impression de se connaître.” François Cervantès

l_ile_pas_si_1.jpg
 

L'histoire se penche sur la patine insidieuse des petites violences de l'intime, intériorisées et récurrentes, nées du hiatus entre le désir d'émancipation de l'individu et l'ordre symbolique qui le contraignent.

Elle ouvre le champ de la maltraitance non caractérisée, plus sourde, moins saisissable, faite d'arbitraire, d'incompréhensions, de mots-poignard, de déni... génératrice d'empêchement et d'auto-enfermement.

Elle retranscrit sans la nommer, une quadrature familiale et ses enjeux.

Le texte interroge les déterminismes sociaux et leurs incidences à l'échelle de l'individu.

Chaque personnage détricote la question à sa manière.

Ces trois caractères affirmés et malgré tout plein d'amour, trament une parole traversée d'enjeux personnels explicites et de lignes de force insues, exacerbées par le déracinement, le poids de l'héritage et la perte.

La fable rappelle, à l'heure où la question du genre agite bien des peurs, où les obscurantismes rejaillissent, où des valeurs traditionalistes resurgissent et se radicalisent face à une société en recherche de valeurs et de réaffirmation politique, combien la question de l'intime est hautement politique et combien il est nécessaire de la donner à voir, à penser, par le poétique, pour pouvoir aspirer à d'autres possibles.

 

 

Compagnie des Accès :

Cité des Associations – Boîte aux lettres N°246

93 La Canebière 13001 Marseille

 

Contact :

Administration : Sharon Tulloch

administration@ciedesacces.fr

Portable : 06.62.05.68.91 / 06.98.49.61.97

www.ciesdesacces.fr